Gagner du temps

Bureau mal rangé : c’est grave ?

Femme salariée avec un bureau en desordre

Certains bureaux sont toujours en désordre. Les collègues, le supérieur peuvent ne pas voir cet état de fait d’un très bon œil. Sans parler du titulaire du bureau qui a des difficultés à s’y retrouver. Quels atouts et faiblesses sont cachés sous les piles ?

Se rassurer : le désordre n’est pas un trouble de la personnalité

L’organisation d’un bureau est sans nul doute le reflet d’une personnalité.
Pour en savoir plus, on peut lire l’ouvrage d’E. Abrahamson et D. H. Freedman*. On y apprend que quelqu’un de désordonné peut l’être « structurellement » ou « temporairement ». En aucun cas, son désordre n’est un trouble de la personnalité. Cela peut même être source de créativité et d’efficacité.


Les auteurs suggèrent aussi que les systèmes, les institutions ou les gens modérément désorganisés se révèlent souvent plus adaptés, plus résistants, plus efficaces que s’ils étaient soumis à une organisation de bureau stricte.

Un désordre organisé

Le rangement constitue un ordre de documents parmi un tas. En fait, tout un chacun recrée sur son bureau un environnement qui lui permet de se sentir bien. A partir du moment où ce non-rangement n’empêche pas le salarié de retrouver les documents indispensables au suivi de ses projets… il n'y a pas de difficulté.
Les ennuis commencent lorsque plusieurs collègues travaillent ensemble et utilisent les mêmes documents. S'ils trouvent l'information dont ils ont besoin c’est que le désordre en question est, somme toute, organisé.

Le désordre au service de la performance ?

Combien de progrès médicaux, de découvertes scientifiques sont le fruit d’un esprit désordonné ?
Le dessinateur Cabu ne puise-t-il pas son inspiration dans un bureau qui paraîtrait tellement « shocking » pour les inconditionnels de l’ordre ?
Un bureau rangé peut donner l’impression que son occupant est organisé et structuré, mais il peut aussi être le signe d’un caractère psychorigide ou paresseux.
Bernard G., chef de projet dans une société informatique a toujours un bureau proche du capharnaüm. Il stocke les dossiers les uns sur les autres après les avoir traités. Contrairement à son confrère Dominique qui, dès qu’un nouveau dossier arrive, s’en occupe immédiatement et le range aussi vite. Bernard a besoin de voir ses piles s’entasser pour avoir le sentiment d’avoir progressé dans son travail alors que Dominique se donne l’illusion de n’avoir rien à faire !

Le MBTI (Myers Briggs Type Indicator)

Un salarié adepte du désordre peut acquérir plus de sagesse en s’aidant d’un test, le MBTI.
Ce test peut être utilisé comme un moyen de connaissance de soi-même et de sa capacité à évoluer.
Il ne faut cependant pas oublier que la réussite ne tient pas à un rangement particulier mais à une organisation plus globale : la gestion du temps…

* En savoir plus : Un peu de désordre = beaucoup de profit(s), Flammarion, 2008.

23/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Prise de parole en public : suis-je un bon communiquant ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire