Santé et travail

Aïe, mon dos : comment régler son siège de bureau ?

Savez-vous que votre siège doit s’adapter à votre physique, votre dos, votre activité? En effet, l’assise doit être active, dynamique. Les réglages des sièges doivent se faire tous les jours, selon l’activité et les tâches à faire. Bien sûr, il est important de bouger régulièrement, surtout lorsqu’il est nécessaire de travailler assis derrière un écran.


Adapter les réglages aux activités


Les réglages du siège doivent tenir compte de l’activité et des tâches à effectuer. Par exemple, lorsque vous communiquez oralement, descendez votre siège et basculez vers l’arrière pour libérer la cage thoracique. Lorsque vous écrivez sur un support papier, descendez votre siège pour une meilleure vision et faciliter l’écriture. Lorsque vous regardez un écran, placez-vous de telle sorte à ce que votre ligne d’horizon soit dégagée et que la lecture de l’écran se fasse les yeux légèrement vers le bas.

La hauteur de l’assise


Voici quelques conseils pour régler la hauteur de l’assise de votre fauteuil :
  1. Asseyez- vous sur votre siège.
  2. Descendez totalement votre siège.
  3. Pivotez à droite pour que vous soyez parallèle à votre bureau de telle sorte que le bras gauche du siège touche le bord du bureau.
  4. Détendez vos épaules, pliez le bras gauche et posez votre main gauche sur notre nombril.
  5. De la main droite, montez votre siège afin que le coude gauche passe légèrement au-dessus du plan de travail/bureau. Détendez vos épaules !

L’inclinaison de l’assise


Si votre siège a ce réglage (sous l’assise), vous pouvez incliner légèrement l’assise en avant pour « ouvrir » l’angle entre les membres inférieurs et le dos. Cela permet de garder une courbe plus proche de la courbure naturelle que l’on a lorsque l’on est debout, sans tension.

La profondeur de l’assise


En position assise, il est nécessaire que pour puissiez passer 4 doigts (la main) derrière vos genoux facilement. Cela veut dire que vos tendons sont libres, sans appui.
Si l’espace est plus important, cela signifie que la position assise est instable. Si l’espace est réduit, l’assise est inconfortable, contraignante physiquement. Il est possible de compléter de vide par un coussin très fin au niveau des lombaires, surtout pas plus bas.

Le dossier


Comment régler votre dossier ? Voici la marche à suivre :
  1. Tout en étant assis, penchez-vous légèrement en avant et repérez le creux de vos lombaires, en mettant vos deux mains sur vos hanches. Vos doigts, derrière le dos, peuvent se toucher. C’est au  niveau de cette zone que l’appui lombaire se fait avec votre dossier. A vous de trouver le réglage derrière votre dossier et de le positionner à cet endroit.
  2. Réglez maintenant la souplesse du mouvement du dossier pour que, lorsque vous êtes à la verticale, vous ne vous sentiez pas poussé vers l’avant. Il faut que le mouvement du dossier accompagne votre dos pour qu’il « respire ».
Les accoudoirs sont à garder s’ils sont au niveau des coudes et qu’ils permettent de s’asseoir avec l’appui du dos contre le dossier et que le ventre touche le bord du bureau. Si ce n’est pas le cas, il faut penser à les ôter rapidement et à refaire les réglages depuis le début !

Bien entendu, un aménagement global est à prendre en compte pour améliorer la posture assise. La consigne la plus importante : levez-vous toutes les heures et demie au maximum pour réactiver le flux sanguin du corps et les échanges vitaux, bouger, faire des étirements, changer de positions !

Carline Courtas, Ergonome, Intervenant en Prévention des Risques Professionnels (IPRP)
16/10/15
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Forme et santé au travail
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
Derniers commentaires
Concept Bureau , le 01.03.2016  -  De la bonne utilisation des accoudoirs  
Votre article est très complet et en effet il faut bien faire prendre conscience aux utilisateurs que c'est le siège qui doit s'adapter et NON l'inverse.
C'est pour cette raison que j'ajouterai que les accoudoirs me semblent indispensables pour soulager toutes les tensions aux niveaux des trapèzes et des cervicales.
Les accoudoirs doivent pouvoir être réglés en hauteur, en largeur et en profondeur 4D).
Enfin, certains accoudoirs permettent également un réglage encore plus précis afin qu'un personne de petite taille ou de grande taille puisse vraiment profiter de l'appui des accoudoirs ( 4D NPR).












Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre poste de travail est-il ergonomique ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire