Et si le dos était le reflet de nos émotions

Le dos nu d'une femme

Le mal de dos est devenu le mal du siècle. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), dans les cabinets des professionnels de santé, 8 patients sur 10 viennent consulter pour des problèmes de dos. Et si ces douleurs n’étaient pas toutes d’origine mécanique ? Peut-on imaginer que la colonne vertébrale soit autre chose qu’une poutre servant à maintenir les muscles ? Peut-on penser que nos différents maux résultent aussi de problèmes de stress, de tensions ou d’émotions mal gérées ?

Quels sont les signes qui peuvent nous guider ?

Lorsque que l’on cherche à retracer l’origine du mal de dos, nous nous apercevons que les douleurs ou les blocages sont parfois dus à des mécanismes insignifiants : « Je me rasais devant ma glace et d’un seul coup, bloqué ! », « Je me suis penché en avant pour faire mon lit et je n’ai pas pu me relever » ou bien encore « Ce matin en me levant, je ne pouvais plus bouger »...

Comment peut-on expliquer au niveau mécanique qu’un simple mouvement anodin puisse engendrer un tel effet ? En réalité, d’autres facteurs interviennent. 

Quels sont les liens anatomiques ?

Tous les organes de l’organisme sont attachés à une partie osseuse, et pour un certain nombre d’entres eux à la colonne vertébrale. Si un organe est en souffrance, il va donc tirer sur ses attaches et ainsi influencer le dos. Les nerfs qui vont permettre à l’estomac ou au cœur de s’alimenter partent également de la colonne vertébrale. C’est comme si le courant électrique, qui va faire fonctionner votre organe, venait d’un générateur situé dans le dos.

Si on comprend qu’un organe dépend du dos, réciproquement une douleur sur un organe peut avoir un impact sur le dos. Par exemple une douleur entre les omoplates peut être le reflet de douleurs à l’estomac ou d’un foie saturé. La douleur dans le bas du dos peut être en rapport avec des problèmes intestinaux ou des problèmes de cycles chez la femme. Les douleurs dans le cou peuvent être liées à une mauvaise respiration…

Quel rapport entre les émotions et les douleurs au dos ?

Lorsque nous sommes confrontés à une émotion, notre organisme a tendance à se spasmer. Le système nerveux, qui contrôle de façon autonome tous les échanges du corps, va « agresser » notre corps.

Notre corps nous envoie alors des signes : augmentation des tensions musculaires (tensions au niveau des muscles du cou et des épaules), augmentation des contractions de l’intestin (diarrhée, spasmes douloureux…), froid au niveau des extrémités par diminution du diamètre des artérioles.

Certaines émotions peuvent être à l’origine de ces tensions : une dispute avec son conjoint et la boule à l’estomac apparaît, un rendez-vous professionnel qui se passe mal et l’intestin dysfonctionne…

Peu à peu, les organes vont impacter les vertèbres dont ils dépendent. Le vase s’est alors remplie d’eau et la petite goutte qui va le faire déborder peut intervenir à n’importe quel moment.

Quelles sont les solutions ?

Les solutions pour diminuer les impacts du système émotionnel sur le dos sont nombreuses. En voici quelques unes : 

• Trouver un équilibre vie professionnelle/vie personnelle satisfaisant.

• Se réserver des moments pour évacuer les tensions accumulées. Comme les sportifs qui se préparent dans les vestiaires et qui après le match viennent s’y ressourcer, il faut savoir se trouver quelques minutes et un endroit pour prendre le temps d’évacuer ses émotions.

• Diminuer l’impact agressif du système nerveux grâce à l’activité physique ou au travail sur la respiration.

• Courir, écouter de la musique, faire une séance de relaxation, de Sophrologie, de massage.

Certains préfèreront se libérer en se mettant en action que ce soit par de l’activité physique, du chant, du théâtre, d’autres préféreront travailler sur eux-mêmes en parlant, analysant ou visualisant des images positives.

Stéphane Morin, Coachsanté et Consultant Formateur
14/11/11
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Forme et santé au travail
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre poste de travail est-il ergonomique ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations