Santé et travail

Préserver sa vitalité pendant la période hivernale

bonhomme orange

Comment garder la forme pendant la période hivernale et éviter son lot de petits désagréments ? D’abord, par un sommeil de qualité, une alimentation adaptée, une activité cardio-vasculaire régulière, et ensuite par une stimulation naturelle de son système immunitaire… Voici quelques conseils et recettes pratiques, afin de mettre toutes les chances de son côté pour garder son tonus pendant la saison froide.

Bien se préparer pour passer en « mode hiver »

Dans 2 mois, ce sera l’hiver… Le passage à l’heure d’hiver fin octobre va accélérer la sensation de « déjà-être » dans la saison hivernale.

Avant la période industrielle, les personnes suivaient le rythme de la nature. À l’image de celle-ci, au repos en hiver, la charge de travail diminuait et le rythme de chacun ralentissait. Depuis, l’organisation de la société et la cadence du travail ont changé, alors que les cycles naturels demeurent. Il faut donc d’autant plus soutenir l’organisme pendant cette période sensible, car il est soumis à rude épreuve.

L’ensoleillement moindre, le raccourcissement des journées et le froid ont un impact direct sur notre système immunitaire en amoindrissant ses capacités de défense, alors qu’affections respiratoires, fatigue, manque d’entrain peuvent se manifester. Heureusement sans trop d’effort et avec un peu de bon sens, on peut faire en sorte que corps et mental gardent leur vitalité.

Dormir plus

Le premier aspect est de respecter les besoins de son corps en termes de sommeil. Le seul moyen, se mettre plus tôt sous la couette… Nos arrière-grands-parents dormaient en moyenne une heure de plus par nuit que nous. C’est énorme et l’accumulation d’heures de sommeil en moins est devenue un réel problème en France. La pratique quotidienne d’exercices respiratoires, tout en calmant le mental, facilite l’endormissement.

Bien se nourrir

Garder à l’organisme sa capacité d’adaptation passe par une alimentation équilibrée. Tout d’abord, il s’agit de manger des légumes sous toutes leurs formes et de consommer des fruits frais et des fruits secs riches en fibres, en vitamines et en minéraux.
Pour les protéines animales, ne pas négliger la prise de poisson 2 à 3 fois par semaine pour l’apport en oméga-3, ces acides gras dits essentiels, qui nourrissent notre cerveau.
Ne pas oublier non plus de consommer des céréales complètes et de la viande (plutôt blanche en priorité) dans lesquelles on trouvera les acides aminés indispensables à un bon tonus musculaire.

Prendre un supplément de Vitamine C

La vitamine C, la sublime, la divine, est la vitamine de prédilection en hiver, particulièrement en raison de ses propriétés anti-infectieuses. L’acérola (petite cerise du Brésil) contient 20 à 30 fois plus de vitamine C que l’orange. On trouve beaucoup de produits à base d’acérola dans les boutiques diététique. Il est préférable de fractionner la prise de vitamine C dans la journée, car notre organisme ne la stocke pas.

S’oxygéner et avoir une activité physique en plein air

Un exercice cardio-vasculaire (marche, natation, vélo) régulier permet de mieux gérer les agressions quotidiennes. L’exercice au grand air étant encore plus salutaire, car il permet de bien s’oxygéner.
L’exercice physique améliore l’ensemble du métabolisme : ventilation pulmonaire, circulation sanguine, rythme cardiaque, digestion… C’est à lui seul une panacée. Choisissez donc un exercice qui vous procure du plaisir pour avoir envie de le pratiquer !

Opter pour les plantes

Certaines plantes ont des vertus immunostimulantes très intéressantes.
La gemmothérapie, communément appelée médecine des bourgeons, est une thérapeutique très en vogue à l’heure actuelle, car très efficace. Les bourgeons de cassis sont immunostimulants et les bourgeons de figuier ont une action tonique et régulatrice du système nerveux en cas de fatigue et de stress.
On peut aussi prendre des plantes toniques comme l’échinacée, le thym, la sauge et le ginseng, sous forme de comprimés.
A ne pas négliger non plus, la diffusion d’huiles essentielles, comme l’eucalyptus globuleux et l’eucalyptus radié, le pin maritime, le citron, le romarin, le lavandin… pour assainir l’air ambiant en tuant les microbes.

Etre fatigué et stressé n’est pas une fatalité. Se sentir bien est réellement une affaire de prise en charge personnelle… Certes, la vie moderne est trépidante, mais il existe de nombreuses façons de prendre soin de soi qui ne sont pas trop consommatrices de temps.

 

Claire Jozan-Meisel, Formatrice-Consultante Forme et Santé
31/10/12
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Forme et santé au travail
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre poste de travail est-il ergonomique ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire