Comment remotiver une équipe à bout de souffle ?

Une équipe qui a l'air démotivée

Votre équipe respecte les délais et les priorités ? Attention, cela ne signifie pas nécessairement qu’elle est en bonne santé ! Ouvrez l’œil sur les signaux annonciateurs de démotivation !

Un malaise qui s’installe dans une équipe n’est pas forcément visible à l’œil nu. En tant que manager de proximité, garant de la performance et du bien-être au travail, votre rôle est de décoder la réalité, sans se fier à la partie émergée de l’iceberg…


Détecter les indicateurs d’apathie collective

Certains indicateurs peuvent trahir une certaine déprime dans l’équipe : ambiance délétère, perte de l’esprit d’équipe, réactions épidermiques des collaborateurs. Concrètement, comment perçoit-on le malaise ? Avec tous ces petits indices non verbaux : portes des bureaux fermées, mines renfrognées, bonjour du matin esquivé, absence de « pots » entre collègues, bavardages trop fréquents autour de la machine à café... Par ailleurs, si vos collaborateurs multiplient leurs revendications, cela peut-être aussi une façon d’exprimer leur mal-être.

Autre point de vigilance, il convient d’être attentif aux émotions des uns et des autres dans l’équipe : absence de sens de l’humour, réactions à fleur de peau, mutisme sans raison apparente, mauvais esprit, défaitisme…

Comprendre l’origine de la crise

Cette démotivation constatée, il faut comprendre l’origine du malaise. Celui-ci peut apparaître lorsque les collaborateurs s’interrogent sur l’organisation du travail,  la stratégie ou le style de management. S’ils perdent de vue le sens de leur mission, ne voient pas comment l’accomplir et avec quels moyens, tout en ne comprenant pas bien les valeurs de l’entreprise, alors, la crise de démotivation est certaine.

Intervenir avec diplomatie

Face à une équipe KO, le premier réflexe consiste à se montrer attentif et à l’écoute. Pas question de rester cloîtré dans son bureau ! Pas question non plus de « passer un savon » à toute l’équipe ! Il s’agit de prendre le pouls de chacun et d’amorcer le dialogue de façon informelle, au détour d’un couloir par exemple. Quitte à proposer ultérieurement un entretien plus officiel avec les collaborateurs qui en expriment le souhait : cela peut être un moment opportun pour faire le point au fil de l’eau et voir ce qui ne va pas.

Ensuite, reste à faire un diagnostic écrit : qu’avez-vous observé dans votre équipe ? Quelles critiques vous ont été formulées ? Puis, un plan d’actions s’impose. Pour ce faire, vous pouvez envisager un brainstorming avec vos collaborateurs, afin de trouver ensemble des solutions pour redynamiser l’équipe, se doter d’une vision à moyen terme, avec un échéancier précis.

16/03/12
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Gestion d'équipe ; Situations difficiles / Conflits
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre entreprise favorise-t-elle le lien social ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire