Travailler en équipe

L’efficacité sans plaisir ni confiance tue !

Après plus de 20 ans de voyage à travers l’ensemble des entreprises françaises et étrangères, une évidence s’impose : le modèle de management comme de recrutement est encore celui du vingtième siècle, basé sur la recherche de l’efficacité. Les entreprises continuent de penser "création de valeur" au travers d’un modèle économique obsolète. Or, le propre du manager aujourd’hui doit être de transformer une difficulté en un problème, et non l’inverse !

Oui au problème, non à la difficulté !

Pourquoi faire la différence entre problème et difficulté ? Le problème est émotionnellement à l’extérieur de nous, alors que la difficulté survient lorsque le problème envahit une dimension émotionnelle intérieure. Et c’est là que le stress, le burn-out, voire la Dépression, surviennent.
Toute nouvelle recrue devrait être engagée pour gérer des "problèmes" et non des "difficultés". Combien d’organisations et de managers ne font que rajouter du stress au stress, de l’urgence à l’urgence au nom de la seule "efficacité" et ont un talent fou pour aujourd’hui être dépassés

Privilégier le processus au process

Ce dont les entreprises ont besoin, c’est d’arrêter de promouvoir et/ou d’engager des personnes sur des critères de "savoir mécanique" (qui relève de l’efficacité et du process) pour s’intéresser davantage au "savoir organique" (qui relève de l’efficience et du processus). C’est en effet la façon de transmettre le process qui est importante aujourd’hui, plus que le process lui-même.

La motivation est dépassée, vive l’inspiration !

Le temps n’est plus à la motivation, mais à l’inspiration, voire l’aspiration. La motivation est "mécanique". L’inspiration est "organique", c’est-à-dire relève de l’humain et non de la machine.
Les gens manquent de relations véritablement humaines, de sens, d’avoir une oreille qui les écoute, de bienveillance et de présomption d’innocence. Voilà le profil des jeunes qu’il faut engager aujourd’hui. Vive l’efficience, finie l’efficacité !

Encourager le progrès plus que le résultat

L’efficacité sans plaisir ni confiance tue. L’entreprise a besoin de retrouver un visage organique humain, besoin que ses collaborateurs "bavardent" à nouveau comme dit Boris Cyrulnik, psychiatre et psychanalyste français. Un email est anti-social !
Il faut donc que, dans la vente comme dans le management, les forces vives que sont les jeunes "pensent" humain avant tout. Il faut encourager le progrès plus que le résultat : Françoise Dolto, pédiatre et psychanalyste française, avait raison.
Les potentiels de demain sont avant tout humains !

Bernard Flavien, Conférencier, Coach & Formateur
07/09/15
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Outils du manager ; Ressources Humaines
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Savez-vous vous mettre en valeur dans votre entreprise ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire