Les personnalités toxiques

un bidon de poison avec écrit danger dessus

Les personnes toxiques sont celles qui volent votre énergie et vous dévorent jusqu’à vos racines. Celles qui ne vous encouragent jamais et vous tiennent en état de dépendance. Celles qui vous assènent un coup de pied en lieu et place d’un soutien. Celles qui voient toujours le verre à moitié vide et noircissent votre horizon. Celles qui prennent votre temps et volent vos rêves…

 Il est étonnant de parler de toxicité pour une personne. Pourtant, nous sommes tous confrontés à ce poison latent, difficile à démasquer, que nous préférons subir plutôt que d’affronter par habitude ou peur du changement.


Bien se connaître pour se valoriser et valoriser les autres

Toutes les personnalités sont potentiellement bonnes. Elles sont connues et décrites depuis la nuit des temps par les philosophes, les religieux et plus récemment par les psychologues.
Chacun peut découvrir la sienne, notamment en passant un test de personnalité. Les DRH, recruteurs et « profilers » en sont friands pour mieux cerner ceux à qui ils ont affaire. Mais il est intéressant de noter que pour chacun d’entre nous, il est parfois difficile de trouver les bons mots pour parler de soi.
Pourtant, choisir son âme sœur ou plus prosaïquement son orientation professionnelle suppose a minima une bonne connaissance de soi, c’est-à-dire de ses talents ou de ses préférences. Bien cerner sa propre personnalité est le premier bagage qui permet de comprendre et de valoriser son potentiel, et par la même de se développer de façon harmonieuse.
En effet, notre vision du monde extérieur n’est que le reflet de notre monde intérieur. Et si nous n’allons pas bien vis-à-vis du monde extérieur, c’est que notre monde intérieur est pollué par des pensées négatives.

L’impact bénéfique de la pensée positive

Les personnes toxiques sont facilement reconnaissables et en quelques minutes. Il est possible de les identifier à travers les mots qu’elles emploient pour décrire leur vision du monde : problème, problématique, peur, manque, abandonner, incapable, impossible... Là où il est serait tout aussi facile d‘employer leurs côtés positifs tels que : solution, confiance, gagner, retrouver, capable, possible… Il conviendrait donc pour elles de remettre en question leur approche mentale et dynamiser leur vision du monde en entretenant des pensées positives.

Les pensées négatives peuvent aussi agir sur le quotient émotionnel de chaque personne. Quotient que l’on mesure sur 5 axes : le degré d’optimisme, d’Empathie, de sérénité, de maîtrise de soi et le sens des réalités.
Que penser d’une personne dont le niveau serait bas sur ces 5 axes ? A savoir défaitiste, indifférente, anxieuse, impulsive et dans l’idéalisation. Ces personnes vont choisir inconsciemment les mauvaises actions et mauvaises réponses aux questions soulevées dans leur travail ou dans leur vie personnelle. Sont-elles pour autant toxiques ? Elles le sont potentiellement pour elles-mêmes et pour les autres. Elles sont en réalité en souffrance et n’en sont pas conscientes. Elles ne seront donc pas en mesure de s’engager ni d’agir, encore moins capables de formuler un plan de réussite ou d’être heureuses.

Bannir les « injonctions de non existence »

Il existe d’autres comportements toxiques que nous subissons tous : les comportements conditionnés à l’échec et entraînant de la destruction de valeur. Il s’agit des injonctions de « non existence » qui dictent notre conduite de façon pavlovienne tels que : « dépêche-toi », « fais-moi plaisir », « sois parfait », « fais des efforts »… Elles nous envoient de fausses promesses comme : « tu vas pouvoir tout faire », « tu vas pouvoir faire plaisir à tout le monde », « la perfection est de ce monde », « tu vas réussir par l’effort ».
Alors que les autorisations que l’on pourrait se donner en toute confiance et bonne conscience seraient : « gère ton temps », « fais-toi plaisir aussi », « sois réaliste », « réussis à ta mesure ».

Démasquer les manipulateurs

Les personnes qui manipulent les autres pour arriver à leurs fins sont également toxiques.
Par exemple, une personne qui passe son temps à condamner les autres s’exonère de s’examiner elle-même.
De même une personne qui fait « l’oiseau de mauvaise augure » porte la poisse à son entourage. Et, dès que surviendra un problème, elle finira toujours par faire passer ses sombres pronostics pour de la clairvoyance en s’exclamant  « je te l’avais bien dit ! ».
Une personne qui se victimise et passe son temps à se plaindre est un véritable « trou noir ». Elle consacre son temps et consomme celui des autres à ce qui ne marche pas, au lieu d’employer son énergie au service de ce qui pourrait être amélioré. La position de victime est souvent employée lorsque celle-ci veut capter l’attention. Par exemple, les retardataires chroniques font partie de cette catégorie : ils vont tour à tour se justifier, blâmer les transports urbains, se plaindre de leur malchance, aggravant ainsi encore la perte de temps initiale.

De l’importance des valeurs

Nous terminerons par les personnes hautement toxiques car destructrices. Ce sont celles dépourvues  de valeurs. La définition des valeurs donnée par le dictionnaire est : « ce qui est posé comme vrai, beau, bien, selon des critères personnels ou sociaux, et sert de référence, de principe moral ». Aujourd’hui, les individus se targuent d’afficher des valeurs telles des signes positifs allant de soi. Or, les personnes qui portent véritablement des valeurs n’en parlent pas ou peu, mais on peut les découvrir à travers leurs actes et comportements. Ainsi est-il aisé de distinguer les personnalités qui n’en ont pas en étant attentif à leurs propos, leurs faits et gestes : les personnes sans foi ni loi, prêtes à tout pour arriver à leurs fins, agressives… 

En conclusion, 4 conseils

- Le premier est de bien vous connaître pour vous concentrer sur vos aptitudes innées ou acquises, pour avancer en toute confiance.et déployer les efforts nécessaires.
- Le deuxième est d’apprendre à bien connaître les autres personnalités pour en découvrir tout le potentiel, mais aussi pour distinguer celles à connotations toxiques. Ainsi, vous serez en mesure de choisir celles qui vous aideront à construire un plan de développement harmonieux.
- Le troisième est de se rappeler que les personnes toxiques n’ont de pouvoir que celui qu’on leur prête, en l’occurrence avoir peur d’elles et leur en vouloir. Ce sont le plus souvent des personnes en souffrance.
- Le quatrième est de porter en toutes circonstances un regard positif sur vous, les autres et le monde en général. Votre esprit positif, votre énergie et celle de l’univers seront en meilleure posture pour satisfaire vos désirs.

Joëlle Durieux, Consultante coach en développement personnel et professionnel
16/05/11
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Situations difficiles / Conflits
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
Derniers commentaires
brigouille , le 01.06.2012  -  personnalites toxiques  
il me semble toutefois tres difficile de travailler avec ce genre de personnes malgré vos conseils et particulierement quand cette personne est "soutenue" par sa hierarchie et se permet de denigrer des collaborateurs qui sont de surcroit, ses superieurs directs!!!! comment faire?
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre entreprise favorise-t-elle le lien social ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations