Vie pro vie perso

Cette année, je prends de bonnes résolutions… et je les tiens !

Septembre et janvier sont les mois clés des bonnes résolutions. L'été fini nous sommes sur la lancée du sport, du soleil, et de tout ce temps que nous avons utilisé en changeant nos habitudes. Janvier s'inscrit comme une charnière dans notre vie... Alors nous prenons de bonnes résolutions... qui vont tenir le temps de la rentrée, au mieux. Et c’est normal ! Car souvent mal prises, ou formulées elles ne sont pas tenables. Regardons comment nous prenons de mauvaises résolutions pour réussir, en janvier prochain, à en prendre de bonnes !

Parce que je l’ai prise sans la réfléchir…

C'était un beau soir d'été et dans l'élan de la discussion et du rosé, vous avez dit d'un ton très affirmé "OK, cette année c'est décidé, je me mets au sport, je viens avec toi à la piscine le lundi..." et votre amie très gentille a vite fait de procéder à vos inscriptions... Dans son enthousiasme, elle a pris l'abonnement le moins cher qui vous engage à l'année. Mais c’était dit, comme cela, en l’air, sans vraiment y penser... plus sur un élan amical que sur une réelle motivation personnelle ! Vous allez donc normalement manquer quelques séances, puis finir par abandonner complètement en râlant contre le fait d’avoir payé un abonnement et (si vous avez un peu de mauvaise foi !) contre votre  amie qui vous aura "poussé(e)" !

Parce que ce n’est pas la mienne…

Combien de personnes prennent des bonnes résolutions qui viennent de ce que souhaite pour elles leur entourage ? "Tu devrais apprendre l’anglais (ou faire une formation…)." Votre entourage vous veut du bien (généralement !) mais selon son filtre, sa représentation. Évitez les réponses comme "Tu crois vraiment... ?" suivi de la "décision".

Parce qu’elle représente trop de contraintes…

Il s’agit de la fameuse activité qu’il faut anticiper dès la veille avec les affaires à emporter, le fait de prévoir la carte de parking, de réserver la baby-sitter, de confirmer sa présence ou non, de passer prendre le "copain(e) d’activité"... Bref, cet engrenage de contraintes a généralement la peau de la très "bonne" résolution sous quelques semaines...

Parce qu’elle est mal définie…

Certaines bonnes résolutions sont très floues. Cette année, c’est décidé… vous améliorez votre qualité de vie. C’est décidé, vous prenez du temps pour vous, vous vous affirmez, etc. Ce sont d’excellentes résolutions, mais trop vagues pour déclencher un réel plan d’actions. Sans devenir le gourou du cadrage, une bonne résolution s’évalue, se chiffre, se définit dans un contexte spatio-temporel précis. Eh oui !

Parce qu’elle est trop ambitieuse…

Attention aux "bonnes" résolutions qui vous font passer de rien à tout, ou inversement ! Vous ne parlez pas anglais et décidez d’apprendre à raison de 5 séances par semaine. Vous ne mangez pas de légumes et vous décidez d’en prendre à tous les repas. Voilà un excellent moyen de se dégouter rapidement... si vous ne dégoutez pas votre entourage !

Parce qu’elle est à 180° de vos goûts et habitudes…

Vous faites partie de ceux qui aiment cocooner le week-end et vous décidez de vous inscrire au cours de marche nordique du dimanche matin dans la forêt de "Saint-Tréloin" avec un départ groupé à 8h30 ! Combien de dimanches allez-vous tenir à faire exactement ce que vous détestez : vous lever tôt, manger vite, vous jeter dans le froid pour revenir trempé(e) car, ce matin-là, les averses étaient annoncées mais, dans la précipitation, vous n’avez pas regardé la météo ?

Alors, comment tenir une bonne résolution ? 10 points clés

  1. Réfléchissez-la intimement : dans quel but souhaitez-vous prendre cette résolution ?
  2. Évaluez les bénéfices et les inconvénients, sans vous leurrer vous-même. Vérifiez vraiment que cette décision est éco-compatible avec votre vie actuelle.
  3. Fixez-vous des objectifs précis...
  4. ... mais des objectifs atteignables, qui ne confinent pas à l’exploit et sont donc motivants !
  5. Prévoyez des "dérogations" : autorisez-vous de temps en temps à lâcher, mais faites-le en conscience, avec une sorte de contrat avec vous-même qui évite la culpabilité.
  6. Parlez-en à votre entourage pour qu'il vous soutienne et qu'il respecte cette nouvelle discipline.
  7. Choisissez la méthode des petits pas. Commencez menu, simple. Testez d'abord et évaluez les premiers progrès pour aller plus loin dans un schéma de réussite. 
  8. Assurez-vous d'aimer ce que vous faites, que cette résolution soit une source de satisfaction pendant sa réalisation.
  9. Assurez-vous de vous aimer quand vous le faites : soyez fier(e) de vous lorsque vous accomplissez ces premiers pas.
  10. Autorisez-vous quelques "rechutes" : abandonnez le "sois parfait" qui vous empoisonne la vie et celle de votre entourage !
Alors, quelle est cette prochaine bonne résolution qui tiendra… plusieurs saisons ? Si vous dites que vous en avez abandonné 4 pour n'en garder qu'une qui remplit ces 10 critères… c'est déjà une bonne résolution, bravo !

Muriel Jouas, Coach, Consultante senior en intelligence relationnelle et efficacité professionnelle
01/10/15
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Gestion du temps ; Gérer son équilibre
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Quel équilibre entre ma vie personnelle et le travail ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations