Le retour de congé maternité

Une femme d'affaires avec un bébé

Vous venez de passer plusieurs mois avec votre bébé et vous avez géré l’ensemble des tâches quotidiennes (ménage, course, repas…), avec plus ou moins de bonheur. Et voilà qu’arrive le moment de retourner à sa vie professionnelle.

Vous vous sentez inquiète parce que votre besoin de sécurité n’est pas comblé ? Vous vous sentez désemparée parce que vous craignez de ne pas être à la hauteur dans cette nouvelle vie qui vous attend ? Vous vous sentez angoissée à l’idée de laisser votre bébé parce que vous appréhendez de ne pas prendre suffisamment soin de lui ? Vous vous sentez irritée parce que vous avez peur que l’on ne vous reconnaisse plus vos compétences par le simple fait que vous soyez devenue une maman ?


Voici quelques astuces pour anticiper au mieux votre retour de congé maternité et vous sentir plus sereine.

1 – Vérifier sa motivation

Avant de reprendre votre activité professionnelle, il est important de vous assurer de votre envie de retourner travailler.
Si à l’idée de reprendre votre emploi vous vous sentez paniquée parce que votre besoin de préserver du temps avec votre bébé n’est pas comblé, c’est peut-être le moment de penser à prolonger votre congé maternité et de prendre un congé parental. Il sera toujours temps de reprendre vos fonctions quand votre bébé aura grandi.

2 – Faire le point sur ses compétences

La maternité est souvent très inspirante pour une femme. Elle apporte force et épanouissement dont peut bénéficier le travail. Vous pouvez ainsi mettre à profit les compétences que vous venez d’acquérir en terme d’organisation, de gestion du temps, de patience, d’écoute… Vous allez alors gagner en efficacité car vous savez aller à l’essentiel.
Si vous n’avez pas encore suffisamment confiance en vous, le congé maternité est l’occasion idéale pour vous investir dans un bilan professionnel et personnel.
Ce bilan vous permettra de prendre conscience de vos savoir-faire, votre savoir-être, vos talents, vos envies… Vous serez alors capable de les faire valoir auprès de votre employeur. Ou vous vous apercevrez que vos envies et aptitudes vous amèneront à faire complètement autre chose qui correspondra mieux à votre nouvelle vie de famille.

3 – Se faire aider

Il arrive fréquemment que la femme en congé maternité prenne en charge toute l’organisation de la vie de famille. Il est important de partir du principe que toute personne vivant sous le même toit doit participer à l’entretien de la maison : cela vaut aussi bien pour le conjoint que pour les enfants. Vous n’obtiendrez pas de changement du jour au lendemain alors déléguez, réorganisez les tâches quotidiennes dès aujourd’hui.
Vous pouvez réunir toute votre petite famille et leur dire qu’à l’idée de reprendre votre activité professionnelle et parce que vous assumez toute seule le quotidien de la maisonnée, vous vous sentez épuisée et stressée. C’est pourquoi vous aimerez que tous les membres de la famille participent aux tâches ménagères. Dans cette optique, vous avez établi un planning pour chacun.
Chose importante : cette demande, pour être acceptée, ne doit pas être formulée comme une exigence et doit être détaillée dans ce que chacun doit faire pour vous aider.

4 – S’assurer que l’organisation du mode de garde tient la route

Il est important de prévoir des solutions de rechange au cas où votre bébé soit malade et ne puisse pas aller à la crèche ou que votre nounou soit indisponible… Afin d’anticiper au mieux ces imprévus, établissez une longue liste de personnes capables de prendre au pied levé la relève.

5 – Garder le contact avec ses collègues

Vous pouvez déjeuner avec vos collègues afin de vous informer des changements opérés (promotions, départ…), des dossiers en cours, des derniers ragots. C’est l’occasion de vous replonger dans l’atmosphère professionnelle, ce qui vous permettra de vous sentir plus en confiance et plus sereine pour reprendre votre emploi.

6 – Prendre soin de soi

Il est primordial de profiter de ce moment pour s’occuper de soi, se reposer, faire un séjour « maman bébé » dans une thalasso, se faire masser dans un spa, déjeuner avec des amies… C’est souvent difficile pour la maman qui désire remplir son rôle à la perfection. Alors elle ne prend pas le temps de faire la sieste pendant que bébé dort, elle s’isole et vit au rythme du bébé. Mais il faut se rappeler que le congé maternité passe très vite et qu’ensuite vous allez devoir concilier vie professionnelle et vie familiale. Vous allez donc avoir moins de temps pour vous ! En faisant garder votre bébé quelques heures par-ci par-là, vous pourrez également vous préparer peu à peu à vous séparer de lui et vérifier que votre mode de garde fonctionne bien.

7 – Prendre rendez-vous avec son employeur

Ce sera l’occasion d’avoir la confirmation de votre date de retour et de vérifier que votre poste n’a pas été définitivement confié à quelqu’un d’autre. Vous pourrez également lui faire part de votre envie d’un aménagement de vos horaires ou d’un temps partiel.
Ce peut être aussi le moment de lui faire savoir que vous avez gardé intact votre ambition professionnelle et que vous avez envie d’évoluer et pourquoi pas de manager une équipe.
Clarifier ses besoins, ses envies, c’est souvent difficile pour les jeunes mamans qui veulent remplir au mieux leur rôle auprès de leur bébé. Dans ce cas, c’est important qu’elles soient soutenues par leur entourage et/ou qu’elles se fassent accompagner par un professionnel.

Ambre Pelletier, Coach en accompagnement du changement des femmes
08/06/11
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Gérer son équilibre ; Femme manager
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Etes-vous prêt à repartir du bon pied après vos congés ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations