Vie pro vie perso
Billet

Leçon de savoir-être avec le Rugby

Coacher avec le rugby ? Julie Fau s'est prise au jeu. Une remarquable leçon de savoir-être, portant haut et fort des valeurs que nous pourrions, avec un peu d’imagination, tenter d’appliquer à notre vie personnelle et professionnelle.

Leçon N°1 : le respect

Le respect, valeur universellement reconnue comme essentielle à l’entretien de relations saines et qui est pourtant semble souvent davantage exigé qu’appliqué.
 
Pour illustrer la notion de respect, laissons la parole, à des rugbymens professionnels, directeur de clubs et autres fans

“Le respect – ce respect mutuel entre les équipes, entre les supporters, envers les passions, les décisions et les résultats de chacun. Ce respect que l’on retrouve à tous les instants est ce qui crée une ambiance incroyable où l’on se sent bien même en plein milieu de supporters adverses avant, pendant ou après un match ou bien plus tard en se croisant par hasard.”

 « Que dire du respect de l’arbitre ! A ma connaissance, je n’ai jamais vu un arbitre se faire insulter ou malmener au cours d’un match de rugby (sauf accident malencontreux, après tout le rugby est un sport violent et quelques fois, on peut se trouver au mauvais endroit au mauvais moment). Sans oublier le public qui, de manière générale, préfère le beau jeu à la castagne et respecte celui qui va tenter de marquer une pénalité ou une transformation, (mais où sont les sifflets?). »

« […] Le respect c’est aussi le fairplay, accepter les règles du jeu, et accepter que quelqu’un puisse être meilleur à un moment donné. Sur un terrain de rugby ou non, si on s’est battu à 100% sans s’échapper, on ne peut qu’accepter d’être tombé sur meilleur que soi, et s’en servir pour avancer. Une défaite est toujours une excellente expérience si elle est acceptée : c’est des défaites qu’on tire les meilleurs enseignements. » – (Sources : l’équipe.fr / rugby356.fr / leparisien.fr / liverugby.fr)

Nous pouvons aussi retrouver les archives de certains matchs où les vaincus sortent sous les applaudissements du public et les remerciements des vainqueurs !

Sans parler de la troisième mi-temps, symbole majeur de cette capacité à s’estimer au-delà de la rencontre en célébrant sa propre victoire sans humilier l’adversaire.


Leçon N°2 : l’esprit d’équipe

Nous pouvons incontestablement rapprocher nos expériences de cohésion d’équipes menées au sein des entreprises avec l’un des fondements majeur du rugby : une équipe qui ne fonctionne pas collectivement et l’engagement est au service de l’individu et non du collectif n’a aucune chance de vaincre ses adversaires.

Là encore, le rugby peut nous apporter un éclairage intéressant sur ce qui peut être mis en œuvre pour transformer une équipe au sein d’une entreprise, mais aussi tous les groupes auxquels nous appartenons, couple, groupe d’amis, famille, associations etc. La capacité à l’engagement collectif est un état d’esprit qui se développe et non une qualité ou une caractéristique que l’on obtient par magie.

 « Vous avez tous vu un joueur se jeter sur un placage désespéré pour éviter un essai et, ce faisant, se blesser. Cette nécessité de se donner pleinement, quoi qu’il advienne est la pierre de voute de l’équipe de rugby. Je vais me sacrifier pour sauver mon équipe ou pour permettre à mon co-équipier de faire vivre le ballon, de jouer un peu plus loin,  de faire briller l’équipe. Je vais le faire parce que je sais que lui, le ferai à ma place. Dans les grandes entreprises, le sacrifice relève souvent – et malheureusement du suicide professionnel,  car l’abnégation est difficile à reconnaitre au sein de grandes organisations surpeuplées. Dans les petites, on retrouve la même sensation qu’au rugby, car la valeur de votre sacrifice éclate alors en pleine lumière, pas pour faire de vous un héros mais par ce qu’elle va apporter à ceux qui travaillent avec vous. » (Source l’equipe.fr)

Cet esprit d’équipe passe aussi par un principe très simple: chacun a un rôle très précis, avec ses tâches inhérentes et ses limites, et chacun connaît parfaitement son propre rôle et celui de ses coéquipiers. Il est alors naturellement plus facile d’évaluer le moment où le coéquier a besoin d’aide et de soutien, le moment où il est temps de passer la balle (et à qui) etc.

Appliqué à l’entreprise comme dans la vie personnelle, cela signifie des tâches réparties clairement, dont chacun a connaissance et comprend l’importance des interactions entre ses propres tâches et celles des autres.


Valeurs N°3 : L’humilité au service du collectif

Eviter de s’approprier la réussite, sous prétexte qu’on est celui ou celle qui a tenu le rôle le plus visible, et au contraire reconnaître que la participation de chacun a été essentielle est une sacrée compétence relationnelle, dont les bénéfices en termes d’esprit d’équipe, sont à la fois au profit de l’épanouissement de chacun que de la performance du groupe.

Suivant ce modèle, une équipe ne peut donc réussir qu’avec tous ses membres tout comme une entreprise ne peut réussir qu’avec tout son personnel… Et le reconnaître, c’est redonner à chacun sa part de responsabilité dans l’accomplissement, car visible ou non, chacun contribue à la réussite. En bref, c’est donner à chacun la possibilité de trouver du sens à ce qu’il fait.

Cette humilité et cette reconnaissance mise au service du collectif est un des piliers fondamental du bien-être au travail.


Plus en confiance et en sécurité, nous pouvons alors nous impliquer et nous engager avec motivation et entrain.


De plus, en nous exprimant ouvertement sur la contribution de chacun, on renforce par ricochet, la cohésion, l’entraide et l’esprit d’équipe. « Dans une équipe de rugby, il n’y a pas de passager, il n’y a qu’un équipage » Pierre Villepreux. 

Julie Fau, Formatrice et Coach
29/04/14
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Etes-vous prêt à repartir du bon pied après vos congés ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire